métal-fondu

Quelle est l’origine des métaux ? [partie 1]

L’histoire des métaux est passionnante et peu connue ! Dans un premier temps, nous verrons les différents types de métaux puis nous évoquerons leur histoire à travers le temps.

Les métaux ferreux

On peut classer les métaux en deux catégories : les métaux ferreux et les métaux non ferreux.

Les métaux ferreux sont constitués de plus de 90 % de fer pur ou faiblement allié à d’autres métaux. Ils sont très utilisés dans la construction car ils sont résistants et faciles à travailler. Cependant, ils sont sensibles à la corrosion. Dans les métaux ferreux on retrouve les aciers, la fonte et le fer.

Le fer est très malléable et n’est utilisé pur que pour des soudures sur des aciers inoxydable. Autrement, il est généralement allié à d’autres éléments.

Les aciers sont constitués essentiellement de fer et de carbone. En fonction des autres éléments d’alliage, l’acier prendra des propriétés différentes. Ils sont résistants à la corrosion.

La fonte est un mélange de fer et de carbone, il y a cependant plus de carbone que dans l’acier. On l’utilise souvent pour fabriquer des canalisations ou des radiateurs.

Les métaux non ferreux

Les métaux non-ferreux sont des métaux purs (constitués d’un seul élément chimique) et les alliages qui ne continent pas ou très peu de fer. Dans les métaux non ferreux, on retrouve fréquemment le zinc, le cuivre, l’aluminium, le laiton, le plomb, le chrome …Dans cette catégorie, on retrouve également les métaux précieux comme l’or, l’argent, le platine et les métaux semi-précieux tels que le titane, le cuivre, le nickel et l’aluminium.

Les métaux non ferreux sont souvent plus onéreux. Ils sont souvent choisis pour leurs attributs spécifiques.

L’aluminium par exemple est l’un des métaux les plus légers et malléables de l’industrie. Il est donc pratique pour réaliser des objet robustes et pratiques.

Le cuivre est utilisé depuis le Ve millénaire. Plus solide que l’or tout en étant malléable, il nécessite peu de traitements pour son extraction. C’est également un très bon conducteur électrique et thermique. C’est pourquoi, on l’utilise sous de nombreuses formes : tuyaux, pièces, fils électriques

L’argent est plus malléable que l’or et meilleur conducteur que le cuivre. Il est stable dans l’air pur et dans l’eau mais devient terne au contact de l’oxygène. Quasiment indestructible, il est également peu récupérable. Il est essentiellement utilisé en photographie argentique, en joaillerie et en électronique.

Dans un prochain article, nous poursuivrons l’étude des propriétés des métaux et nous découvrions leur histoire.

 

« Cet article est une contribution libre rédigée par un auteur partenaire et non par la société elle-même. »